Références judéo-chrétiennes dans l'entretien 65f
Menu précédent
Accueil

Page
Dialogues avec l'ange
Tradition judéo-chrétienne
Référence
313



Seules deux lettres : A-D.

Je suis stupéfaite : les lettres A et D, en hongrois, forment les mots : " il/elle donne". Je me demande aussi ce qu'évoque le mot AD en d'autres langues. Tout de suite, l'Ange me répond :

- Agnus Dei.

L'agneau de Dieu
L'agneau de Dieu (Agnus Dei) désigne Jésus,  victime sacrificielle vouée à expier les péchés des hommes. Cette expression fait référence à l'agneau que les juifs sacrifient pour célébrer la Pâque (Pessa'h), fête au lendemain de laquelle Jésus fut crucifié.

Jn 1, 29
Ap 5, 6-12
314



Le nouveau figuier est le Verbe, le AD-DONNE.

Le figuier stérile
Dans une parabole, Jésus enseigne qu'un figuier qui ne porte pas de fruits doit être coupé.

Prologue de l'Évangile de Jean

L'Évangile de Jean s'ouvre sur ce texte :
Au commencement était le Verbe,
et le Verbe était tourné vers Dieu,
et le Verbe était Dieu.
(...)
Et le Verbe fut chair
et il a habité parmi nous (...)

Lc 13, 6-9



Jn 1, 1-18
314
Quatre Chérubins gardent l'arbre.
Aucun chemin n'y mène.
Tout chemin mène au néant.

La lumière attire, mais les quatre Chérubins frappent
celui qui s'avance.
Le fruit du nouvel Arbre est sacré
en haut et en bas.
On ne peut pas l'atteindre,
les quatre Chérubins le défendent
et les Sept le gardent.

L'arbre de vie
Après avoir mangé le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, Adam et Ève sont chassés par Dieu du jardin d'Éden (paradis). Il en fait garder l'entrée par des chérubins (anges) pour leur interdire l'accès à l'arbre de vie dont le fruit procure l'immortalité.
« Ayant chassé l'homme, il posta les chérubins à l'orient du jardin d'Éden avec la flamme de l'épée foudroyante pour garder le chemin de l'arbre de vie. »
Gn 3, 22-24
315



Tout sacrifice qui est fait pour soi-même
est à Caïn.
Sa fumée reste en bas,
le vivant étouffe.

Mais Abel, lui, DONNE.


Caïn et Abel
Caïn est le fils aîné d'Adam et Ève. Il est cultivateur, et son frère Abel est berger. Un jour, ils présentent chacun une offrande à Dieu
: Caïn des produits de la terre, Abel des animaux de son troupeau. Dieu ayant dédaigné son offrande, Caïn, en colère, tue son frère.
Gn  4, 1-15